inverse

inverse

inverse [ ɛ̃vɛrs ] adj. et n. m.
• 1611; envers XIIe; lat. inversus, de invertere « retourner »
I Adj.
1(Direction, ordre) Qui est exactement opposé, contraire. Dans l'ordre inverse. Une relation inverse. Tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Faire le même trajet en sens inverse. Dictionnaire inverse, dont les mots sont rangés par ordre alphabétique inverse (de la finale du mot et non de l'initiale).
Par ext. Qui est, va, se fait en sens inverse. Images inverses. renversé. Faire le mouvement inverse.
2Log. Proposition inverse, dont les termes sont dans une relation inverse de celle où ils se trouvent dans une autre proposition.
3Math. Rapport, raison inverse : rapport de deux quantités dont l'une augmente dans la même proportion que l'autre diminue. Fonctions inverses. Nombres inverses, dont chacun est le quotient de l'unité par l'autre. Opérations inverses, qui laissent inchangée la grandeur qui les a subies successivement. Matrice inverse d'une matrice A (notée A-1).
Géom. Figures inverses, dont l'une est déduite de l'autre par inversion. ⇒ réciproque.
II N. m. L'inverse : la chose inverse (soit par changement d'ordre ou de sens, soit par contradiction totale). ⇒ contraire. Vous avez fait l'inverse de ce qu'il fallait faire. C'est justement l'inverse ! « La philosophie de M. Rousseau [...] est presque l'inverse de celle de M. Hobbes » (Diderot). antithèse, contre-pied. « la vertu récompensée et le vice puni. L'expérience lui enseigne l'inverse » (Caillois). opposé. L'inverse de chaud c'est froid.
Loc. adv. À l'inverse : tout au contraire. Loc. prép. À l'inverse de (cf. Au contraire, à l'encontre de). À l'inverse de sa sœur, il était très timide.
⊗ CONTR. Même.

inverse adjectif (latin inversus, de invertere, retourner) Qui est placé dans un ordre, une direction opposés à un autre ordre, une autre direction : Venir dans le sens inverse d'une autre voiture. Mathématiques Se dit du transformé d'un point ou d'une figure par inversion. Se dit de transformations affines réciproques l'une de l'autre. ● inverse (expressions) adjectif (latin inversus, de invertere, retourner) En raison inverse, se dit dans une comparaison entre deux objets, lorsque l'un est d'autant plus grand que l'autre est moindre, et réciproquement. Relief inverse, synonyme de relief d'inversion. Faille inverse, faille oblique dont le compartiment supérieur est relativement surélevé par rapport au compartiment inférieur qu'il chevauche, par opposition à faille normale. Flanc inverse, dans un pli déversé ou couché, flanc au niveau duquel les couches les plus anciennes se trouvent au-dessus des couches les plus récentes, pour constituer une série inverse (ou renversée). Application inverse, synonyme de application réciproque. Élément inverse d'un élément x, dans un ensemble muni d'une loi de composition interne notée multiplicativement, élément noté x−1, et tel que xx−1 = x−1x = e (e étant l'élément unité de l'ensemble considéré). Matrice inverse d'une matrice A, matrice (notée A−1) qui, composée avec A, donne la matrice unité. Opérations inverses, opération dont l'une annule l'effet de l'autre. ● inverse nom masculin ou nom féminin Point, figure ou transformation inverses. ● inverse nom masculin Le contraire de quelque chose : C'est l'inverse qu'il fallait faire. Mathématiques Symétrique d'un élément pour une loi de composition interne notée multiplicativement. (x−1 est l'inverse de x si xx −1 = x −1x = 1.) ● inverse (expressions) nom masculin À l'inverse (de), à l'opposé (de) : Ce projet va à l'inverse de vos souhaits. Inverse optique, synonyme de énantiomère. Inverse d'un réel non nul x, réel non nul, noté x −1 ou 1°x tel que xx −1 = 1. ● inverse (synonymes) nom masculin Chimie. Inverse optique
Synonymes :
- énantiomère

inverse
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Renversé par rapport au sens, à l'ordre naturel, habituel. En sens inverse. Dans un ordre inverse.
d2./d MATH Nombres inverses: nombres dont l'un est le quotient de l'unité par l'autre (ex.: 3 et 1/3).
GEOM Figures inverses, qui se déduisent l'une de l'autre par inversion.
d3./d LOG Proposition inverse, dont les termes sont renversés par rapport à une autre proposition.
rII./r n. m.
d1./d Ce qui est inverse, opposé. Faire, dire l'inverse.
|| Loc. adv. (et Prép.) à l'inverse (de): au contraire (de).
d2./d CHIM Inverses optiques: chacune des deux formes (énantiomères) d'une molécule chirale qui sont des images spéculaires l'une de l'autre et ne sont pas superposables.

⇒INVERSE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — Qui est symétriquement contraire, exactement opposé. L'absence a produit sur nous deux des effets inverses. Vous m'aimez moins qu'il y a deux ans, moi je vous aime plus (HUGO, Corresp., 1833, p. 531). Sous Pie VII (...) les Romains sont gouvernés suivant l'ordre inverse. Ce sont les plus ineptes qui obtiennent les places et jouissent de toutes les distinctions (STENDHAL, Prom. ds Rome, t. 2, 1842, p. 27). Le codage est donc une sorte de traduction de la langue courante en un langage codé; le décodage est l'opération inverse (JOLLEY, Trait. inform., 1968, p. 77) :
1. ... la nature que nous faisons paraître dans la seconde partie de notre vie n'est pas toujours, si elle l'est souvent, notre nature première (...); elle est quelquefois une nature inverse, un véritable vêtement retourné.
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 434.
SYNT. Attitude, conclusion, évolution, formule, impression, manœuvre, méthode, phénomène, point de vue, position, postulat, processus, question, système, tendance, thèse inverse; poser le problème inverse; suivre la direction, la voie inverse.
Loc. et expr.
Inverse à. Le projet de Napoléon était de battre Alvinzi, et de se porter ensuite sur Trente, par un mouvement inverse à celui qu'il avait fait il y avait peu de temps (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 543).
Inverse de. Semblant céder à quelque attraction inverse de celle de la pesanteur, (...) d'un léger mouvement de ses ailes d'or il piqua droit vers le ciel (PROUST, Sodome, 1922, p. 1029).
En proportion inverse de. L'importance des établissements humains est en proportion inverse de la luxuriance végétale (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 34).
En raison inverse de. John espérait que la durée de cette pluie diluvienne serait en raison inverse de sa violence (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 77). Le véritable Ego croît en raison inverse de l'« Egotisme » (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 292).
En rapport(s) inverse(s). Bien que les mérites spirituels d'un salon et son élégance soient généralement en rapports inverses plutôt que directs (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 606).
En sens inverse (cour.). Marcher en sens inverse de la rivière, du torrent; migration en sens inverse; refaire le même chemin en sens inverse; le train, la voiture qui venait en sens inverse. Messieurs, faisons volte-face et tournons en sens inverse! C'est en cherchant les Indes par la route de l'ouest que Colomb a découvert l'Amérique (ROMAINS, Copains, 1913, p. 159). Au fig. Plaçant l'idéal en arrière et dans un temps moins avancé, vous auriez eu plutôt l'éducation en sens inverse, à l'envers du progrès (MICHELET, Journal, 1849, p. 39).
En sens inverse des aiguilles d'une montre. La plupart des plantes grimpantes s'enroulent vers la gauche, en sens inverse des aiguilles d'une montre (DUHAMEL, Cécile, 1938, p. 145).
En sens inverse du mouvement de la terre. Le nuage de particules radioactives situé dans la troposphère se disperse en tournant en sens inverse du mouvement de la terre (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 192).
Dans le sens inverse (vieilli). Faire cette course dans le sens inverse (DELÉCLUZE, Journal, 1827, p. 386).
B. — Spécialement
1. ÉLECTR. Courant inverse. ,,Courant très faible créé par la tension inverse`` (QUILLET 1965). Un courant induit est direct quand il est de même sens que le courant inducteur; lorsqu'il est de sens contraire il est inverse (LEDIEU, CADIAT, Nouv. matér. nav., 1890, pp. 377-378).
2. LING. Graphie inverse. On appelle graphie inverse (...) une correction à rebours, par exemple celle qui en latin conduit à s'autoriser du passage phonétique de censor à cesor pour remonter de thesaurus à un prétendu thensaurus (MAR. Lex. 1951, p. 105). Dictionnaire, index, lexique inverse. ,,Un dictionnaire inverse repose essentiellement sur le principe que les mots contenus dans le dictionnaire, ou dans un inventaire lexicologique, sont bien classés selon l'ordre alphabétique, mais en débutant par la terminaison du mot. Ainsi se forme un index de mots que nous nommons dictionnaire inverse. Dans ce dictionnaire, les mots (...) d'une même formation (quant à la terminaison du mot) se trouvent rassemblés`` (J. STINDLOVA ds Cah. Lexicol. 1960, n° 2, p. 79).
3. MATH. En raison inverse de. Dans un rapport tel qu'un terme croît quand l'autre et comme l'autre décroît. Les corps sont attirés en raison inverse du carré de la distance et en raison directe de la masse (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 195). La vitesse moyenne de chaque espèce de molécules est en raison inverse de la racine carrée du poids moléculaire (Mme P. CURIE, Isotopie, 1924, p. 181).
À la raison inverse de (vx). Une planète (...) parcourt autour du soleil, une ellipse, en vertu d'une force dirigée vers cet astre, et proportionnelle à la raison inverse du carré des distances (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p. 175).
GÉOM. Figures inverses. Nous appellerons (...) figures sphériques inverses, deux figures dont les projections stéréographiques sont deux figures planes inverses l'une de l'autre (HADAMAR, Géom. ds espace, 1921, p. 402).
II. — Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. La chose inverse; ce qui est (tout) le contraire, l'opposé (de quelqu'un, de quelque chose). C'est l'inverse qui arriva, qu'il faut faire. Ici la femme pleurait sans cesse parce que son mari la trompait. Là c'était l'inverse (PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 372). Nous soutenons exactement l'inverse (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 26). Or, les idées ne dépendent pas des choses : c'est l'inverse qui est vrai (GILSON, Espr. philos. médiév., 1932, p. 29) :
2. C'est la première chose de savoir faire les nœuds, dans la vie... Si vous faites une boucle là où il faut faire un nœud, et l'inverse, vous êtes perdu.
GIRAUDOUX, Électre, 1937, I, 3, p. 52.
(Être, faire) l'inverse de (qqn ou qqc.). Être tout l'inverse de qqn; être l'inverse de ce que l'on pensait; faire l'inverse de ce qui est de mise. Cependant tout cela est faux, et est précisément l'inverse de la marche de la raison humaine (DESTUTT DE TR., Idéol., 1805, p. 99). L'inverse, la contre-partie de la proposition est vraie pour Montaigne (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 426). Nous ne saurions trop répéter à quel point il était le contraire d'un méchant, l'antipode d'un cœur sec, l'inverse d'un ingrat (COURTELINE, Linottes, 192, I, p. 140) :
3. Le soleil que Kant établit au centre du monde, c'est l'homme, si bien que sa révolution est exactement l'inverse de celle de Copernic et qu'elle nous conduit à un anthropocentrisme autrement radical...
GILSON, Espr. philos. médiév., 1932, p. 39.
Loc. adv. À l'inverse. D'une façon absolument contraire. Là encore le partage est net entre les délicats et les autres, mais à l'inverse (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 339). Que ceci soit radicalement faux, que la vérité soit à l'inverse n'empêche qu'il y a là pour moi ce que j'appelais une forme de tristesse très spéciale (DU BOS, Journal, 1927, p. 237) :
4. Une enfance trop heureuse ou trop choyée ne prépare pas toujours cette virilisation, et favorise chez l'adulte les mythes régressifs, le regret érigé en philosophie de la vie ou en système politique. À l'inverse, celui qui n'a pas connu d'enfance normale manque toujours d'un certain élan et d'une certaine plénitude d'aspiration.
MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 97.
Loc. prép. À l'inverse de. À l'inverse de ce que l'on croit, de ce que l'on imagine; agir à l'inverse de ce qui est attendu. Vous avez plus de mérite que d'amour-propre, à l'inverse de la plupart des hommes (M. DE GUÉRIN, Corresp., 1835, p. 213) :
5. ... ces femmes sont de visage assez ordinaire, et il n'y a pas de type féminin andalou. Ce sont les hommes andalous qui sont la fleur de leur race, à l'inverse de Madrid, par exemple, où chaque femme qu'on rencontre vous fait pousser des cris.
MONTHERL., Bestiaires, 1926, p. 443.
MATH. Inverse d'un nombre. Fraction ayant ce nombre pour dénominateur et l'unité pour numérateur. Les inverses de. Les proportions initiales multipliées par les inverses des racines carrées des masses moléculaires (Mme P. CURIE, Isotopie, 1924, p. 191). La dose reçue décroît proportionnellement à l'inverse du carré de la distance de la source (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 224).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1611 invers, inverse « mis en sens contraire » (COTGR.); 2. math. a) 1690 (FUR. : Inverse : qui se dit d'une maniere de faire la regle de trois ou de proportion qui semble être renversee); b) 1708 rapport inverse (REYNEAU, Analyse démontrée ds Trév. 1752); 3. 1762 log. (Ac.). B. Subst. masc. 1. 1690 math. « règle inverse » (FUR.); 2. 1762 log. (Ac.); 3. a) 1762 l'inverse de « ce qui est dans un ordre inverse » (BONNET, Considérations sur les corps organisés, p. 103); b) 1831 à l'inverse de (NODIER, Fée Miettes, p. 122); c) 1835 faire l'inverse « refaire une opération accomplie, mais dans le sens inverse; faire le contraire de ce qu'on attendait » (Ac.). Empr. au lat. inversus, part. passé de invertere (v. invertir). Fréq. abs. littér. : 1 012. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 892, b) 1 047; XXe s. : a) 1 010, b) 2 373.

inverse [ɛ̃vɛʀs] adj. et n. m.
ÉTYM. 1611; envers, XIIe; lat. inversus, de invertere « retourner ».
———
I Adj.
1 (Direction, ordre). Qui est exactement opposé, contraire (à qqch.). || Prendre la direction inverse d'une autre, (rare) à une autre. || Ranger les mots dans l'ordre inverse (d'un ordre donné ou habituel), en ordre inverse.(Avec sens). → 2. Sens. || Dans le sens inverse de… (→ Infidélité, cit. 10). || Ils arrivent dans le sens inverse du nôtre. Opposé (à). || En sens inverse de… (→ 2. Faille, cit.). || En sens inverse des aiguilles d'une montre (→ Grimpant, cit. 3).(Sans compl.). || En sens inverse. Contraire; → Association, cit. 21. || Passage d'autos, de voitures en sens inverse (→ Gauche, cit. 9; ombrageux, cit. 1). || Reprendre sa marche, son cours en sens inverse. Revenir (sur ses pas); rétrograder; → Faire machine arrière. || Il faut prendre les choses en sens inverse.
0.1 D'un commun accord (…) chaque paire d'amoureux errait sur un trottoir différent et afin d'être plus isolé allait en sens inverse, Auguste et Désirée remontant vers la rue des Fourneaux tandis que les autres descendaient du côté de la rue Vandamme.
Ils faisaient ainsi la navette et lorsque, revenus à leur point de départ, ils s'arrêtaient (…) puis reprenaient le vice-versa de leur marche.
Huysmans, les Sœurs Vatard, p. 198.
Par ext. Qui est, va, se fait en sens inverse.(Mouvements). || Marche, mouvement, vol inverse.(Choses). || Surface polie reflétant des images inverses. Renversé; → Déployer, cit. 5.
1 Le vol inverse d'un oiseau
te fait constater ta vitesse (…)
Cocteau, Poèmes, p. 15.
Phys. || Courant inverse.
Phonét. || Sons inverses, qu'on produit en aspirant l'air au lieu de l'expirer.
Dictionnaire inverse, où les mots sont rangés par ordre alphabétique inverse.Graphie inverse.
2 Log. || Proposition inverse, dont les termes sont dans une relation inverse de celle où ils se trouvent dans une autre proposition.REM. L'usage des logiciens ne distingue pas toujours nettement inverse de converse et de réciproque (ex. : Dieu est l'être infini; l'être infini est Dieu).
3 (1708). Math. || Rapport, raison inverse : rapport de deux quantités dont l'une augmente dans la même proportion que l'autre diminue. || En raison inverse de… (→ Inversement proportionnel; et aussi équilibre, cit. 3).Fig. || J'aime les gens en raison inverse des services qu'ils me rendent (→ Corrompre, cit. 28; déplaire, cit. 19).Fonctions inverses, du type y = f(x) et x = f(y). || Élément inverse (d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition notée multiplicativement) : l'élément, noté x−1, tel que xx−1 = x−1x = e, e étant l'élément neutre de l'ensemble ( Symétrique, 4.). || Matrice inverse d'une matrice A. || Nombres inverses, dont chacun est le quotient de l'unité par l'autre (et dont, par conséquent, le produit est égal à 1; comme 3 et 1/3). || Opérations inverses, qui laissent inchangée la grandeur qui les a subies successivement (comme l'addition et la soustraction d'un même nombre).
2 (…) si la règle par laquelle les corps pèsent, gravitent, s'attirent en raison inverse des carrés des distances, est vraie (…)
Voltaire, Lettres philosophiques, XV.
2.1 Midi sonna. C'était l'instant. Mes compagnons de voyage ne paraissaient pas (…)
Le cœur leur avait failli au moment d'entreprendre une de ces excursions (aéronautiques). Leur courage était évidemment en raison inverse du carré de leur vitesse… à déguerpir.
J. Verne, Un drame dans les airs, p. 180.
Géom. || Figures inverses, liées par une relation d'inversion. Réciproque.
4 Qui se fait, qui évolue en sens inverse, dans un ordre inverse ou d'une manière contradictoire. || Faire l'opération inverse.
———
II N. m. (1762; « règle inverse », 1690).
1 L'inverse : la chose inverse (soit par changement d'ordre ou de sens, soit par contradiction totale). || Faire l'inverse, le même mouvement, la même opération, mais en sens inverse. || Je vous avais conseillé de faire ceci, mais vous avez fait l'inverse. Contraire (le). || Mais non, c'est justement l'inverse ! Opposé (l'); → Écraser, cit. 12. || Être exactement l'inverse de… Anti- (4., et comp.). || Un système, des conditions qui sont l'inverse de… Contrepartie; → Communisme, cit. 2. || Prenons, supposons l'inverse. || L'inverse d'une doctrine, d'une opinion. Antipode, antithèse, contre-pied.
3 La philosophie de M. Rousseau de Genève est presque l'inverse de celle de M. Hobbes.
Diderot, Opinion des anciens philosophes, Hobbisme.
2 Loc. prép. (1831, Nodier). À l'inverse de… : d'une façon absolument contraire à…, contrairement à… (→ Écoulement, cit. 3).Loc. adv. À l'inverse : tout au contraire. Inversement (→ Essai, cit. 23).
3 Math. || L'inverse d'un élément (d'un ensemble) : 'élément inverse de cet élément (→ ci-dessus, I., 3.). || Élément qui admet un inverse. Inversible. || L'inverse d'un nombre réel, fraction ayant l'unité pour numérateur et ce nombre pour dénominateur. || Le produit d'un nombre et de son inverse est égal à 1.
4 Chim. || Inverses optiques : chacune des deux formes d'une substance, possédant une configuration moléculaire qui est l'image de l'autre dans un miroir (molécules chirales) et dont l'une fait tourner le plan de la lumière polarisée vers la droite (forme dextrogyre) et l'autre vers la gauche (forme lévogyre). Énantiomère, isomère (optique).
CONTR. Direct, même. — Avenant (à l').
DÉR. 1. Inversement, inverser.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • inverse — in‧verse [ˌɪnˈvɜːs◂ ǁ ɜːrs◂] adjective in inverse proportion/​relation to something used for saying that one thing increases at the same rate as another related thing gets smaller: • Stocks moved in inverse relation to oil prices throughout the… …   Financial and business terms

  • Inverse — In*verse , a. [L. inversus, p. p. of invertere: cf. F. inverse. See {Invert}.] [1913 Webster] 1. Opposite in order, relation, or effect; reversed; inverted; reciprocal; opposed to {direct}. [1913 Webster] 2. (Bot.) Inverted; having a position or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Inverse — or inversion may refer to:* Inverse (program), a program for solving inverse and optimization problems * Inversion (music) * Inversion (prosody), the reversal of the order of a foot s elements * Inversion (linguistics) * Inversion (law),… …   Wikipedia

  • inverse — [in vʉrs′, in′vʉrs΄] adj. [L inversus, pp. of invertere] 1. inverted; reversed in order or relation; directly opposite 2. Math. designating or of an operation which, when applied after a specific operation, cancels it [subtraction is the inverse… …   English World dictionary

  • Inverse — In verse, n. That which is inverse. [1913 Webster] Thus the course of human study is the inverse of the course of things in nature. Tatham. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • inverse — I adjective antipodal, antipodean, antithetical, contrary, converse, conversus, diametrically opposite, inversus, inverted, opposite, reverse, reversed, transposed, turned about associated concepts: inverse condemnation, inverse discrimination II …   Law dictionary

  • Inverse — (franz., spr. ängwärß , umgekehrt), Kunstausdruck im Kartenspiel, s. Trente et quarante …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • inverse — фр. [энвэ/рс], англ. [и/нвэс] inverso ит. [инвэ/рсо] противоположный, обратный …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • inverse — (adj.) mid 15c., from L. inversus, pp. of invertere (see INVERT (Cf. invert)). Related: Inversely. As a noun, 1680s, from the adjective …   Etymology dictionary

  • inverse — [adj] opposite changed, contrary, converse, flipped, inverted, reverse, reversed, reverted, transposed, turned, turned over; concept 564 …   New thesaurus

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”